Nouadhibou,  15/11/2010
Le centre des connaissances dans la ville de Nouadhibou a abrité dimanche soir une conférence sur la consolidation de l'indépendance et le concept de l'Etat dans la Mauritanie nouvelle à laquelle ont assisté plusieurs cadres et notables de la ville.
La conférence s'inscrit dans le cadre des festivités marquant le 50eme anniversaire de l'indépendance nationale au niveau de la wilaya de Dakhlet Nouadhibou.
La conférence présentée par le directeur régional de l'enseignement, M. Allal ould Mohamed Abdallahi a été l'occasion de parler de la consolidation de l'indépendance nationale de 1965 à 1975 et des défis auxquels a fait face l'Etat à cette époque à l'intérieur et à l'extérieur du pays.
Le conférencier a abordé aussi la pose de la première pierre de la capitale de la Mauritanie le 25 mars 1958, la création du Parti du Peuple Mauritanien (PPM) et l'élection du président Moktar Ould Daddah en 1961, année au cours de laquelle la Mauritanie a été admise comme membre de l'ONU. Il a aussi évoqué comme dates répaires l'annonce de la création de la monnaie nationale, l'ouguiya, le 29 juin 1973 et la nationalisation de la MIFERMA, le 28 novembre 1974, en plus de l'institution d'une nouvelle politique pour l'exploitation des ressources halieutiques.
Le conférencier a également abordé le concept de l'Etat dans la Mauritanie nouvelle qui a pour caractéristiques de développer un nouveau discours polititique, de rajeunir la classe politique, de rapprocher l'etat des populations et de dynamiser les institutions gouvernementales.
Il a, dans ce cadre, mis en relief les réalisations accomplies dans le cadre de la Mauritanie nouvelle, citant à ce sujet, le renforcement de l'autorité de l'Etat, concrétisée, par exemple au niveau de Nouadhibou, par l'éradication du phénomène de la "gazra", l'intérêt accordé aux symboles de l'Etat, la construction des infrastructures ( écoles, hôpitaux, routes), la lutte contre le terrorisme et la gabegie, la promotion de l'investissement et la sécurisation des documents de l'état civil à travers la réforme de l'état civil.
Auparavant, le wali de Dakhlet Nouadhibou, M. Mohamed Vall Ould Ahmed Youra avait pris la parole pour insister sur l'importance des conférences données dans le cadre des festivités commémorant le 50eme anniversaire de l'indépendance nationale car ayant trait à des sujets nationaux.
Il a rappelé l'anarchie qu'a connue le pays dans le passé, soulignant que la Mauritanie aujourd'hui va dans la bonne direction, celle visant le développement, le progrès et la prospérité.



Dernière modification : 15/11/2010 09:24:42