Social

Démarrage d'un atelier sur la lutte contre les violences discriminatoires

Nouakchott,  10/11/2010
Un atelier de concertation sur la détermination de mesures uniformisées pour lutter contre les violences discriminatoires a commencé mercredi à Nouakchott.
Organisé par le ministère des affaires sociales, de l'enfance et de la famille, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), l'UNICEF et le Haut Commissariat aux Réfugiés dans notre pays.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l'enfance et de la famille, M. Mohamed Ould Ely Telmoudy, a indiqué que les objectifs de l'atelier sont matérialisés par les politiques et les programmes du Gouvernement qui servent l'égalité de tous les citoyens devant la loi et l'aide des franges les plus fragiles.
Il a précisé que c'est le besoin de la société où s'exercent les différents types de violences contre la femme et l'enfant qui a conduit le Gouvernement à déployer d'énormes efforts, à travers la diffusion généralisée du Code du stat personnel et l'action en vue de l'exécution des conventions en la matière.
Ould Ely Telmoudy a cité à titre d'exemple la convention portant sur l'interdiction de toutes les formes de discrimination à l'endroit de la femme et celle relative aux droits des enfants, en plus de l'adaptation des législations nationales avec les dispositions juridiques internationales des droits de l'homme en général, et de la femme et de l'enfant en particulier.
Il a souligné que la diversité des intervenants dans le domaine de lutte contre la violence à l'égard des femmes et des enfants, des approches et des mesures prises dans ce domaines ont montré la nécessité d'une coordination et d'un partenariat accrus pour des actions préventives et pour la limitation des conséquences de ce phénomène.
Le secrétaire a mis en exergue l'importance de l'atelier qui permettra aux différents acteurs d'enrichir leur expérience sur le terrain dans le domaine de la lutte contre les violences contre les femmes.
Pour sa part, le Représentant du FNUAP dans notre pays a exprimé sa joie d'être présent à cet atelier, rappelant l'importance des mesures adoptées par les réglementations internationales dans ce domaine, notamment la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1945, la Convention internationale sur le droit civil et politique de 1966, la Convention relative à la condamnation de la torture en 1984 et celle portant sur les droits de l'enfant.
Dernière modification : 10/11/2010 15:34:44