Atar,  28/10/2010
Le centre culturel de la ville d'Atar a abrité aujourd'hui jeudi, la cérémonie de lancement des activités de la journée de soutien des droits de l'homme, des obligations du citoyen et de l'importance de l'éveil social, organisée par le commissariat aux droits de l'homme, à l'action humanitaire et aux relations avec la société civile CDHAHRSC, sur financement du fonds nippon du développement social, en collaboration avec l'ONG "aide à la femme".
Le coup d'envoi des activités de cette journée a été donné par le commissaire adjoint du CDHAHRSC M. Cheikh Ould Bouassriya, en présence de son excellence l'Ambassadeur du Japon accrédité auprès de notre pays M. Hiroshi Azuma, du représentant de la banque mondiale, du coordinateur de l'institution nipponne, du Wali de l'Adrar, des autorités administratives, sécuritaires et communales et du président de l'association "aide à la femme" ainsi que de plusieurs autres acteurs locaux.
La cérémonie d'ouverture de cette journée a commencé par un chant abordant les droits de la femme dans la Charia islamique et dans le droit. Dans une intervention faite à cette occasion, le commissaire adjoint du CDHAHRSC a indiqué "que 21 ONG nationales ont bénéficié du don nippon obtenu à travers la banque mondiale d'une enveloppe de 157 millions d'ouguiyas" a-t-il dit.
Il a souligné également que l'exécution de ces projets s'inscrit dans le cadre de la réalisation du programme du Président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, relatif à l'instauration de la justice et à l'amélioration des conditions de vie des couches démunies, louant les efforts de l'ONG "aide à la femme" dans le domaine de la sensibilisation sur les droits de la femme et de l'enfant dans la Wilaya de l'Adrar.
Le Commissaire adjoint a remercié la banque mondiale pour la coopération dans le domaine des droits de l'homme "et dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit" a-t-il ajouté.
Pour sa part, le maire de la commune d'Atar M. Sid'Ahmed Ould H'Meimed a loué ces activités, qui "sont un apport additionnel aux objectifs d'éveil et de mobilisation renforcée des couches fragiles de la société" a-t-il dit.
Le programme des activités pour aujourd'hui comprend deux interventions dont la première traite des droits et des obligations de l'homme, notamment les aspects liés à leur formulation, à leurs contenus et aux mécanismes de protection, alors que la seconde aborde les droits de la femme et de l'enfant
Dernière modification : 28/10/2010 15:34:44