Culture & Enseignement

Des oulémas animent la première journée du forum sur le dialogue sur le terrorisme et l'extrémisme

Nouakchott,  24/10/2010
Les travaux de la première journée du forum du dialogue national sur le terrorisme et l'extrémisme, se sont poursuivis, dimanche soir, au palais des Congrès de Nouakchott, avec la présentation de deux conférences données par l'érudit Mohamed El Moctar Ould M'Balla, conseiller à la présidence de la République et l'érudit Hamden Ould Tah, secrétaire général de l'Association des oulémas mauritaniens sous les thèmes respectifs de " le rôle des oulémas mauritaniens dans la diffusion de l'Islam " et " comment éradiquer les phénomènes de l'exrémise".
L'érudit Mohamed El Mokhtar Ould M'Balla, a indiqué au cours de la première conférence " qu'en leur qualité de protecteurs de la religion et gardiens de la " charia ", il est aujourd'hui du devoir des oulémas mauritaniens, de rééditer l'exploit de leurs ancêtres, pour protéger leur pays de l'idéologie de l'excès et de l'extrémisme. Il a précisé également qu'ils sont appelés " à réaliser une renaissance scientifique, une nouvelle forme de prêche sur les enseignements de la réligion, à combler le vide, à couper la voie devant l'idéologie extrémiste, en disant la vérité, en évitant les préjugés, en éduquant et en guidant les jeunes " a-t-il dit.
Ould M'Balla a poursuivi en disant " que pour immuniser notre société et nos jeunes contre la dérive des courants extrémistes, nous devons prôner " le bien et appeler à l'abandon du mal " (Elmrou bil marouvi we nehyou ani el-mounkar), oeuvrer pour assainir la société, préserver la religion , la charia, et notre rôle civilisateur, que personne ne doit abandonner " a-t-il ajouté. Le conférencier a souligné également " qu'avec ses dirigeants et ses érudits, la Mauritanie doit se souvenir du rôle qu'elle a joué dans le passé en Afrique et s'apprêter à renouer avec ce rôle ", précisant que la région en a toujours besoin, que le pays est encore capable d'agir de la sorte, car disposant aujourd'hui de moyens qu'il n'avait pas auparavant.
La seconde conférence intitulée " comment éradiquer le phénomène de l'extrémisme a été animée par le fakih Hamden Ould Tah, qui a défini l'extrémisme religieux comme étant
" le passage du cercle de la modération à ses extrémités par voie illégale, ce qui conduit à l'excès et aux préjugés", ce qui conduit à la désobéissance ".
Il a indiqué également que le remède des phénomènes de l'excès et du terrorisme, supposent un ensemble de mesures nécessaires. Enumérant les plus importantes d'entre elles, il a cité " l'identification de ces maux, de leurs formes d'apparence et de leurs causes, par des experts spécialisés dans le domaine, bien édifiés sur l'histoire de la Ouma islamique et, sur ses courants sunnites, ainsi que sur les complots " perpérés par les ennemis de l'Islam tels que le sionisme et les autres doctrines destructrices".
Evoquant ces doctrines ennemies de l'Islam, il a souligné " qu'elles s'exhibent en porteurs de bien à la nation islamique, dans le but de lui injecter les idées dangereuses et fausses, à travers un ensemble de moyens d'autres procédés qui ne peuvent être compris que par les experts en charia islamique " a-t-il conclu.
Dernière modification : 24/10/2010 19:15:00