Akjoujt,  24/10/2010
Le volet théorique de l'atelier de formation sur la lutte anti-acridienne, organisé par le centre national de lutte antiacridienne en Mauritanie (CNLACM), en collaboration avec son homologue pour l'Afrique de l'Ouest s'est terminé dimanche à Akjoujt.
Les participants ont eu à suivre, durant les 5 derniers jours , des exposés présentés par des formateurs dans le domaine de la lutte anti-acridienne, sur le système de détection des sauterelles, les mesures de traitement et les moyens de lutte contre ce fléau, ainsi que ses les menaces considérables qu'il fait peser sur les récoles agricoles et sur les pâturages.
Dans une déclaration à l'AMI, M. Mohamed Abdallahi Ould Babah, directeur du CNLACM a indiqué que " les exposés théoriques présentés jusqu'à présent, étaient axés sur le système de détection des criquets ", précisant que le volet pratique commencera demain ( lundi- NDLR), avec la réalisation par les participants d'activités concrètes sur le terrain, sur les voies de lutte antiacridienne dans les différentes zones de la Wilaya.
Il a également souligné que "l'atelier auquel participent 10 Etats du Sahel africain, aux côtés des pays membres de l'Union du Maghreb Arabe, vise la formation de formateurs dans le domaine de détection du criquet dans la région, leur qualification pour qu'ils soient aptes à superviser la formation d'autres ressources humaines des Etats présents à cette formation, pour garantir une lutte dynamique contre ce fléau, qui a durement affecté la région durant ces dernières années ", a-t-il dit.
Dernière modification : 24/10/2010 18:30:00