Culture & Enseignement

Ouverture à Nouakchott du deuxième séminaire soufiste mouride en Mauritanie

Nouakchott,  23/10/2010
Les travaux du deuxième séminaire soufiste mouride en Mauritanie, organisé par la Fondation de bienfaisance Cheikh Ahmedou Bamba, ont été ouverts samedi à Nouakchott sous le thème " rôle du soufisme dans le renforcement de la paix mondiale ".
Ouvrant la rencontre qui dure deux jours, le ministre des affaires islamiques et de l'enseignement originel, M. Ahmed Ould Neini, a indiqué que le soufisme est un moyen de nettoyage des âmes de la rancune et un lien spirituel unissant les peuples et unifiant les sentiments et les âmes, dépassant par cela les barrières et les distances géographiques.
Il a ajouté que le présent séminaire vient à " point nommé au moment où la culture de l'extrémisme tente de déchirer notre structure intellectuelle et de menacer notre sécurité et notre stabilité ".
Le ministre a souligné que Cheikh Ahmedou Bamba a constitué une source culturelle à travers laquelle Mauritaniens et Sénégalais ont communiqué entre eux et formé un lien sacré solide qui a exprimé la force des rapports entre les deux pays.
De son côté, Cheikh M'backé Ould Cheikh Mohamed Lemine Bara M'backé, coordinateur général de la Fondation de bienfaisance Cheikh Ahmedou Bamba, a rappelé les relations fraternelles, spirituelles et historiques liant les deux peuples sénégalais et mauritanien et l'intérêt accordé à ces relations par les directions politiques et religieuses dans les deux pays.
Il a expliqué que la prédominance des sentiments de haine et des actes de violence exige des penseurs, ulémas et décideurs de déployer davantage d'efforts pour trouver une issue à cette impasse. " C'est ici que vient le rôle de l'Islam pour sortir le monde du tunnel, notamment à travers le soufisme qui s'intéresse essentiellement aux valeurs spirituelles et morales de la religion ", a-t-il ajouté.
Les exposés à présenter portent sur " l'Islam et la tolérance ", " le soufisme c'est la solution face à la violence " et "Cheikh Ahmedou Bamba et sa pensée humaine mondiale ".
L'ouverture du séminaire a eu lieu en présence du conseiller du premier ministre sénégalais, du wali de Nouakchott et du hakem de Tevragh Zeine.


Dernière modification : 23/10/2010 10:10:55