Nouakchott,  08/09/2010
Par Saad Bouh Ould Bouna

Le rôle des parents d'élèves est un facteur essentiel indispensable dans la dynamisation de l'action pédagogique et sa conduite de manière à garantir un meilleur rendement au profit des générations futures.
L'éducation constitue l'un des piliers du développement, car représentant un facteur de formation des ressources humaines et de leur réhabilitation pour la réalisation d'un développement économique et social durable. Cela est du au fait que l'enfant acquiert, à travers l'exercice de ses droits essentiels à l'éducation et à l'enseignement, des connaissances, des compétences et des comportements qui influent profondément sur l'eclosion de ses facultés, l'ancrage dans son esprit de valeurs culturelles et sociale et le renforcement de l'ouverture sur le monde extérieur.
Les responsables pédagogiques commencent à comprendre que le contact entre l'école et les parents d'élèves contitue l'une des conditions essentielles pour le développement de l'école mauritanienne. Aussi, plus l'intérêt manifesté par les parents à l'école est grand, plus l'amélioration de la qualité du système pédagogique sera assurée, indiquent des témoignages recueillis auprès des directions de l'enseignement fondamental et secondaire.
L'action des parents au sein des écoles s'effectue à travers les associations et les unions qui les représentent à tous les échelons de l'enseignement.
Il est connu que les associations des parents d'élèves sont des organisations non gouvernementales qui ont pour but de protéger les droits matériels et moraux communs aux parents d'élèves. Elles regroupent exclusivement les parents d'élèves et les personnes assumant une responsabilité juridique vis-à-vis d'un élève ou plus.
Pour la réussite des missions incombant à ces associations, il est impératif que ces dernières maintiennent le contact avec le système pédagogique du plus bas niveau ( écoles, collèges du village) au plus haut niveau (ministère, services chargés de l'action pédagogique).
La question qui se pose aujourd'hui avec insistance est de savoir si l'union nationale des associations des parents d'élèves et d'étudiants a bien pu occuper la place qui lui revient et si elle est parvenue à devenir un partenaire digne de ce nom dans l'action pédagogique.
C'est ce que nous essayerons de voir à travers un bref aperçu historique sur les associations des parents d'élèves en Mauritanie.
Dans la plupart des pays, le contexte juridique et le développement socio pédagogique déterminent, dans une grande mesure, la nature des associations des parents d'élèves et les activités qu'elles mènent.
En Mauritanie, la vie de ces associations a été marquée par trois étapes distinctes.

Au cours de la première étape s'étendant de la période coloniale aux premières années d'indépendance, les associations des parents d'élèves étaient presque inexistantes. Malgré cela, certaines personnes étaient désignées comme étant des représentants des parents d'élèves, souvent sans la connaissance de ces derniers, le choix étant effectué par la direction de l'établissement scolaire en question.
La deuxième étape couvrant la période allant de la fin des années soixante à la réforme de 1999 a connu la création d'associations locales de parents d'élèves et des unions au niveau départemental et régional, souvent suivant instruction des autorités politiques et des acteurs sociaux. Cette période a été marquée par des cycles de sécheresse et de désertification qui ont conduit à une sédentarisation accélérée, encourageant ainsi de grands nombre de parents à faire entrer leurs enfants à l'école.
Quant à l'étape actuelle, elle est marquée par la dernière réforme du système pédagogique instauré par la loi 99/012 en date du 26 avril 1999 et qui insiste sur la nécessité d'associer les associations des parents d'élèves aux programme de développement du système pédagogique à tous les niveaux et dans les différents types d'enseignement.
C'est pourquoi cette période est considérée comme celle qui a connu le plus grand développement des associations des parents d'élèves dont l'influence s'étend désormais à tous les niveaux, et ce grâce à la mise en place d'un cadre juridique soutenu par une volonté politique et une dynamique sociale oeuvrant pour le développement de ces organisations en tant qu'outil indispensable pour la bonne marche de l'action éducative dans le pays.
M. Mahmoud Ould M'Bareck, président du bureau national des associations d'élèves et d'étudiants indique, dans ce cadre, que sa structure a accompagné toutes les étapes relatives à la réforme du système pédagogique dans le pays ainsi que toutes les activités pédagogiques organisées par le département de l'Education Nationale pour dynamiser l'action pédagogique et sensibiliser les acteurs sur les innovations pédagogiques.
Il a ajouté que son association organise annuellement des campagnes de sensibilisation pour mobiliser les parents dans les villes et les campagnes sur la nécessité de jouer le rôle qui leur revient dans l'action pédagogique.
Le président du bureau national des associations des parents d'élèves a enfin précisé que 4 missions de son organisation quitteront Nouakchott, lundi prochain à destination des différentes wilayas du pays pour prendre contact avec les autorités administratives, pédagogiques et municipales ainsi qu'avec les bureaux des associations des parents d'élèves avant la prochaine rentrée scolaire.



Dernière modification : 08/09/2010 09:42:51