Social

L'ADU évite le redéploiement de quartiers précaires à El Mina

Nouakchott,  04/09/2010
La cellule de l'Agence pour le Développement Urbain (ADU) de la moughataa de Arafat chargée d'éviter le redéploiement des quartiers précaires supervise depuis un certain temps dans la zone de "Leghreiga" à El Mina l'exécution d'un certain nombre de mesures pour lutter contre le phénomène de redéploiement des quartiers précaires dans la capitale.
Dans ce cadre, cette cellule a entrepris en collaboration avec les autorités administratives jeudi dernier le démenagement de près de 20 habitations (barraques et hangars) implantés de façon illégale dans ladite zone qui a été transférée dans une zone sûre il y a 15 jours.
Le directeur de la cellule de l'ADU chargée de la réhabilitation des quartiers précaires dans la moughataa de Arafat, M. Sidi Mahmoud Ould Sid Amar a indiqué que l'équipe relevant de sa direction a achevé le transfert de 600 familles dans la zone de "Leghreiga".
Il a ajouté, dans une déclaration à l'AMI, que le recensement a englobé tous les habitants de cette zone qui ont obtenu une parcelle de terrain dans la zone d'accueil de la moughataa de Arafat, relevant que ceux qui s'y trouvent actuellement s'y trouvent de manière illicite, donc après le démenagement de toutes les populations de la zone.
Il a encore dit que l'Etat a décidé de lutter contre l'occupation illégale des terrains ou "gazra" dans tous les coins de la capitale et d'éliminer tous les quartiers précaires parallèlement à sa détermination de disponibiliser l'habitat décent aux citoyens.
Le directeur de la cellule de l'ADU a fait remarquer que certains citoyens recourent à des procédés de fraude bizarres relevant que certains habitats acquis illicitement portent des numéros du nouveau recensement alors que leurs titulaires ont été démenagés et ont obtenu des parcelles dans la zone d'accueil. Ainsi, d'autres ont pris leur place pour bénéficier de la même mesure de transfert et de recasement.
Pour faire face à cela, note M. Ould Sid Amar, les autorités poursuivent actuellement le recensement à Kebbet El Marbatt dans la moughataa d'El Mina suivant une nouvelle méthode qui garantisse la photgraphie des membres de la famille à transférer pour éviter ces abus.
Il a réaffirmé que le démenagement des habitats illicites, qui se déroule en présence du wali, du hakem de la moughataa et du directeur général de l'ADU, traduit la volonté des autorités de faire face à la poursuite de l'occupation du domaine public "gazra" en vue d'organiser la capitale et de la moderniser.





Dernière modification : 04/09/2010 14:00:00