Social

Le ministère de l'enseignement secondaire et supérieur remet 459 instituteurs au ministère de l'enseignement fondamental

Nouakchott,  02/09/2010
Le ministère de l'enseignement secondaire et supérieur a remis, il y a deux jours au ministère de l'enseignement fondamental, 459 instituteurs qui exerçaient les fonctions de surveillant général et d'économe dans l'enseignement secondaire.
Cette mesure a provoqué des protestations de la part des instituteurs concernés qui ont rappelé que les fonctions de surveillant général et d'économe sont les seules promotions dont bénéficie l'instituteur.
" C'est une première du genre qui outrepasse les droits des instituteurs exerçant ces fonctions depuis plus de 30 ans et sur le point d'aller en retraite ", a déclaré M. Mohamed El Hafedh Ould Horma, économe au Lycée de Teyarett et l'un des porte paroles du groupe.
Il a considéré que l'Etat doit prendre en compte l'ancienneté de ces instituteurs et que les deux ministères doivent réviser la décision.
Justifiant la mesure prise, une source autorisée au ministère de l'enseignement secondaire et supérieur a évoqué le besoin exprimé par le ministère de l'enseignement fondamental pour que les instituteurs exercent leur métier d'enseignement. Cette source a ajouté que les professeurs arabisants des matières scientifiques sont désormais au chômage technique puisque ces matières sont enseignées en français conformément à la réforme 1999, précisant que lesdits professeurs doivent être utilisés pour d'autres activités.
La même source a affirmé que le ministère ne cherche pas à supprimer le droit d'un quelconque enseignant ou autre fonctionnaire mais plutôt à améliorer leurs conditions matérielles et morales. " Le ministère de l'enseignement fondamental considère que nous utilisons 1179 instituteurs au moment où les écoles primaires manquent d'enseignants ", a-t-elle expliqué, estimant que ce besoin ira en croissant l'année prochaine.
Dernière modification : 02/09/2010 17:00:00