Kiffa,  28/08/2010
Le ministre de la santé, Dr Cheikh El Moctar Ould Horma Ould Bebana, a supervisé samedi à Kiffa le lancement des 4ème Journées nationales de lutte contre le paludisme.
Il a indiqué dans un discours pour l'occasion que les autorités publiques sont parfaitement conscientes que le paludisme constitue désormais l'un des plus grands problèmes de santé en Mauritanie et que cette maladie représente la première cause de consultation dans les wilayas du sud et de l'est du pays. C'est pourquoi, a-t-il souligné, nous avons décidé l'organisation de ces journées de sensibilisation sociale qui durent 4 mois.
Le ministre a fait état de 200.000 consultations par an et de décès parmi les deux couches les plus fragiles de la population, à savoir les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes.
Il a expliqué que le choix de Kiffa pour lancer la campagne se justifie par le fait que cette ville est classifiée comme étant l'une des zones les plus touchées par le paludisme. Mais les résultats escomptés ne seront obtenus sans l'engagement des communautés bénéficiaires et des élus et la participation de la société civile, notamment les ONG nationales, a-t-il expliqué.
De son côté, le représentant de l'OMS à Nouakchott, le Dr Jean Pierre Baptiste, a précisé que cette campagne est organisée sous le thème "l'éradication du paludisme, une affaire de tous". Il a ajouté que la continuité de l'organisation de ces journées a prouvé son efficacité dans la sensibilisation des populations, de la société civile et des décideurs politiques sur les problèmes inhérents au paludisme.
Pour sa part, le coordinateur du Programme national de lutte contre le paludisme, le Dr Mohamed Lemine Ould Khairi, a rappelé l'existence d'un programme élargi de sensibilisation des populations avec la participation des medias, des ONG et des personnels de la santé en plus de la prise en charge gratuite des malades du paludisme dans toutes les formations sanitaires en Mauritanie. Ce programme comprend également une large distribution de plus de 600.000 moustiquaires imprégnées de longue durée, a-t-il ajouté.
Par ailleurs, le ministre a effectué une visite d'information à l'Hôpital régional de Kiffa et supervisé la distribution de moustiquaires imprégnées aux femmes enceintes.


Dernière modification : 28/08/2010 14:00:00