Nouakchott,  24/08/2010
Les opérations de stabilisation mécanique et biologique des dunes de sable, lancées samedi, se poursuivent suivant l'agenda préétabli dans les lots 9, 10, 11 et 12, a affirmé le coordinateur du Programme spécial de protection de la ville de Nouakchott (PSPVN), M. Diakité Ba Mody.
M. Ba a ajouté, dans des déclarations à l'AMI mardi à Nouakchott, que la plantation d'arbres a déjà couvert 300 hectares et que des ceintures et des clôtures ont été établies sur une superficie de 100 hectares. D'autres surfaces sont en cours de préparation pour le reboisement dans un délai ne dépassant pas les 45 jours avec un taux de réalisation de 65%, a-t-il aussi dit.
Le coordinateur du Programme a annoncé qu'une clôture en grillage d'une longueur de 85 kilomètres et couvrant une superficie de 2000 hectares sera bientôt installée pour un coût financier de 106 millions d'ouguiyas. Il a ajouté que 100 gardiens seront recrutés pour protéger les zones boisées contre les animaux errants en plus d'équipes mobiles dotées de moyens de communication modernes pour renforcer le gardiennage.
M. Ba a rappelé que le PSPVN, chargé de protéger la ville de Nouakchott contre les dunes de sable et les marées de l'Océan atlantique, a été créé sur instructions du président de la république Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et en conformité avec les engagements du pays pris dans le cadre des conventions internationales.
Il a précisé que le Programme vise à planter un million d'arbres en 4 ans sur une surface de 2000 hectares et à renforcer la barrière naturelle sur le littoral sur une superficie de 150 hectares environ et une longueur de 14 kilomètres.
Le PSPVN est financé par le budget de l'Etat pour 3,5 milliards d'ouguiyas environ, a souligné son coordinateur, s'attendant à ce que 250.000 arbustes soient plantés sur une superficie de 500 hectares au cours de la première année.
Dernière modification : 24/08/2010 16:00:00