Kiffa,  16/08/2010

M. Brahim Ould M'Bareck, ministre du développement rural s'est enquis lundi de la situation au niveau du site de M'Beiket Karfat à 18 km au sud de la moughataa de Kiffa (Assaba).
Ce site est entouré de barbelés dans le cadre du programme national de protection des cultures d'une superficie de 20 hectares exploité par 15 familles d'agriculteurs.
Sur les lieux, le ministre a tenu une réunion avec les agriculteurs et éleveurs au cours de laquelle il leur a transmis les salutations du Président de la république, M. Mohamed Ould Abdel Aziz et ses voeux d'une pluvieuse saison d'hivernage.
Dans un mot pour la circonstance, le ministre a précisé que le Président de la république est soucieux des préoccupations des citoyens, les plus faibles en particulier, et que ce souci se traduit jour après jour dans la réalité à travers la mise en oeuvre de projets qui touchent à la vie de tous les jours des citoyens comme les routes, l'eau potable, l'électricité et la santé avec une mention spéciale pour l'agriculture et à l'élevage.
Il a relevé que le pays dispose de ressources importantes mais leur exploitation est restée en deça du niveau requis et leur gestion était l'apanage d'une petite minorité.
Le ministre a évoqué les efforts consentis par le gouvernement pour lever les obstacles accumulés depuis des décennies dont notamment le problème de l'endettement de l'agriculture irriguée et l'esquisse d'une vision pour la campagne agricole 2010 - 2011 selon une nouvelle approche qui prend en compte le rôle de l'agriculteur dans le temps et dans l'espace.
M. Brahim Ould M'Bareck a indiqué que l'Etat a rendu disponibles les intrants agricoles et suit de près leur achemiment dans les zones ciblées en plus du recrutement de 50 vulgarisateurs agricoles pour l'encadrement des paysans dans les zones grillagées.
S'agissant du secteur des ressources pastorales, le ministre a indiqué que des efforts ont été déployés pour créer un crédit pastoral dont le siège doit être à Aioun. De même, les éleveurs du nord ont fait l'objet d'un appui de 1000 tonnes de fourrage à des prix concurrentiels.
Sur les perspectives d'avenir du secteur, il a noté la construction en cours à Néma d'un complexe agricole et pastoral qui comprend une laiterie, un abattoir et une usine pour aliments de bétail dans la ville d'Aleg ainsi qu'une tannerie à Kaédi et des unités de fabrication de grillage dans la moughataa de Maghtalahjar.
La réunion a été suivie d'interventions des agriculteurs et des éleveurs sur les problèmes qui se posent à eux. Le ministre s'est engagé à trouver des solutions pratiques aux problèmes évoqués.
Notons que la wilaya de l'Assaba compte 66 sites grillagés couvrant 2200 hectares prêts à être exploités au cours de cette saison avec un staff de vulgarisateurs de 19 membres et ce, en plus de 12 barrages et digues réhabilités.


Dernière modification : 16/08/2010 19:04:37