Hodh El Garbi/Assaba,  15/08/2010
De fortes pluies se sont abattues ces dernières 72 heures sur plusieurs zones et localités du territoire national entraînant des dégâts importants.
Dans une communication avec le wali du Hodh El Gharbi, M. Cheikh Ould Abdallahi a précisé qu'une fillette en a été victime emportée par les inondations et que ce samedi matin, les eaux d'El Aguer se sont déversées sur Tintane jusqu'à 11 heures du matin.
C'est pourquoi toutes les mesures de précaution, poursuit-il, ont été prises. Ainsi les populations de la vieille ville ont été sommées d'évacuer les zones à risque.
De même, une unité d'intervention de la gendarmerie équipée de matériels appropriés (zodiacs et autres) a été dépêchée sur les lieux pour parer à toute éventualité.
En Assaba, les ponts et radiers de Aouienet Lehbara et de Kamour ont été emportés par les eaux des inondations, conduisant à un arrêt de la circulation automobile interurbaine.
Quatre maisons se sont effondrées à Kamour et on déplore la perte de quelques bovins.
Selon le wali mouçaid chargé des affaires administratives, wali de l'Assaba par intérim, M. Mohamed Vall Ould Mohamed Mahmoud, 21 boutiques et 17 maisons se sont aussi effondrées à Boumdeid et une école a été envahie par les eaux.
Le plus difficile dans cette affaire est le déversement continu des eaux de l'ouvrage de Lekrayea
A Kamour toutefois, les voitures tout terrain, ont commencé, après la fin de la pluie, à sortir de la ville.
Des instructions ont, en outre, été données aux brigades de l'ENER qui se trouvent dans le voisinage de se diriger vers les lieux pour intervenir et dégager l'axe de manière à y faire reprendre la circulation automobile.
Dans le même registre, les autorités vont entreprendre de construire dès demain, dimanche, une digue en terre pour protéger la ville.
Dans la zone d'El Ghaira, certaines maisons se sont effondrées sans entraîner des pertes humaines.
Dans une communication téléphonique le wali du Tagant, M. Mohamed El Moustapha ould Mohamed Vall a indiqué que la "Batha de Tidjikja a coulé mais qu'il n'y a pas de risque potentiel.
A Goudia et dans l'Aftout des problèmes ses sont posés après les pluies et inondations notamment à Letfetar où du matériel et des équipements ont été envoyés et des digues de protection dressées entre les habitations menacées et les cours de ruissellement.
A Achram, Lekrayea et Siyassa et leurs environs le ruissellement des eaux est très fort et plusieurs maisons sont tombées. Des instructions ont été données aux habitants des maisons en banco de quitter leurs habitations et la situation a été maîtrisée.
Dernière modification : 15/08/2010 08:00:00