Nouakchott,  10/08/2010
Le ministre du commerce, de l'artisanat et du tourisme, M. Bamba Ould Dermane, a affirmé que l'Etat a déployé des efforts considérables pour assurer la disponibilité des produits de consommation sur les marchés nationaux à des prix réduits pendant le mois du Ramadan.
Il a précisé mardi dans une déclaration à l'AMI que le kilogramme de riz est désormais vendu à 136 ouguiyas au lieu de 200 et celui du sucre à 150 ouguiyas contre 240 auparavant. Le ministre a ajouté que l'huile de cuisine a été ramenée de 350 ou 400 ouguiyas le kilo à 210 seulement alors que le lait en poudre se vend désormais à 960 ouguiyas au lieu de 1200. Ces prix seront appliqués à Nouakchott et dans les villes intérieures dès le premier jour du Ramadan, a-t-il souligné.
Le ministre a également annoncé que 230 boutiques vendant en détail seront ouvertes à Nouakchott et que 318 boutiques le seront à l'intérieur du pays.
Il a indiqué que chaque zone a été approvisionnée en produits nécessaires et que toutes les moughataas de Nouakchott ont été dotées lundi de 20 tonnes de sucre et de blé.
Les pouvoirs publics en Mauritanie n'ont rien à voir avec la hausse des prix qui revient plutôt à des facteurs exogènes liés aux fluctuations sur les marchés mondiaux, a assuré M. Bamba Ould Dermane.
Dernière modification : 10/08/2010 17:36:00