Activités gouvernementales

Le ministre de la défense nationale préside une cérémonie de sortie de la troisième promotion d'officiers d'état-major de l'Ecole nationale d'état-major

Nouakchott,,  03/08/2010
Le ministre de la défense nationale, M. Hamadi Ould Hamadi, a supervisé, mardi au siège de l'Ecole nationale d'état-major à Nouakchott en compagnie du chef d'état-major de l'Armée nationale, le général Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, une cérémonie de sortie de la troisième promotion d'officiers d'état-major qui compte 15 éléments dont 14 de l'Armée nationale et un de la Garde nationale.
Cette promotion, la troisième du genre à sortir de cette école militaire créée le 27 novembre 2007, a reçu, 9 mois durant, une formation académique dans les différentes filières militaires et dans d'autres sujets, en plus des langues française et anglaise et de l'informatique.
La cérémonie a été marquée par une présentation l'Ecole nationale d'état-major, la remise de diplômes aux lauréats, une visite à la bibliothèque de l'Ecole, la remise d'un tableau mémorial au commandant de l'Ecole portant les noms des membres de la promotion et la signature par le ministre de la défense nationale du registre d'or de l'Ecole.
Prenant la parole à cette occasion, le ministre de la défense nationale a indiqué que la formation de cette promotion s'inscrit dans le cadre d'une série de mesures visant à développer les capacités militaires du pays dans son environnement international afin de faire face aux défis qu'affronte le monde d'aujourd'hui.
Il a insisté sur le rôle joué par l'Ecole nationale d'état-major dans la formation des militaires et le renforcement des connaissances et capacités militaires nationales, louant l'apport de l'Université de Nouakchott dans la formation de cette promotion.
De son côté, le commandant de l'Ecole nationale d'état-major, le colonel Abdellahi Ould Mohamed Ould Jiddou, a expliqué que pendant cette formation, un accent particulier a été mis sur l'enseignement tactique et les exercices de mobilisation. Il a ajouté que cette option a été retenue suite aux conclusions et recommandations proposées par le staff d'entraînement dans son dernier rapport annuel et après l'adoption de ce rapport par le chef d'état-major. Cela a contribué à offrir aux officiers stagiaires l'opportunité de perfectionner leur savoir-faire et leurs capacités en matière de déduction et de conception de manoeuvres et de solutions tactiques à travers l'application de la méthode de déduction de mobilisation et d'élaboration de la décision opérationnelle, a-t-il souligné.
Le commandant de l'Ecole a indiqué que cette promotion a bénéficié de plusieurs articles d'enseignement comme la restauration et le maintien de la paix, appliquée en collaboration avec l'Ecole de maintien de la paix à Bamako, ainsi que des conférences dispensées par des professeurs à l'Université de Nouakchott et des experts de l'OTAN et du Comité international de la Croix rouge autour du code de litiges armés, en plus d'autres thèmes en relation avec les missions militaires.
Il a signalé que cette session a été émaillée par des visites de terrain dans certaines unités militaires et institutions civiles à Nouakchott, Nouadhibou et Rosso, avec un voyage d'études en Algérie, réussi sur tous les plans.
La cérémonie a eu lieu en présence du secrétaire général du ministère de la défense nationale, le général Ahmed Ould Bekrine, du chef d'état-major de la gendarmerie nationale, le général N'diaga Dieng, du chef d'état-major de la Garde nationale, le général Félix Negry, de l'inspecteur général des forces armées, le colonel Hanenne Ould Sidi, du wali de Nouakchott et du vice-président de sa Communauté urbaine, de représentants des deux commissions de la défense et de la sécurité au Parlement et des attachés militaires dans nombre d'ambassades d'Etats frères et amis dans notre pays.
Dernière modification : 03/08/2010 17:49:05